Coupe d’Afrique des clubs: Zamalek champion, GSP troisième

Le rideau est tombé dimanche soir à Abidjan sur la 40e édition de la coupe d’Afrique des clubs champions avec la consécration (pour la 11e fois) du club cairote du Zamalek.

Les Zamalkaouis ont battu en finale leurs voisins d’Al Ahly sur le score de 27 à 25 et de ce fait, les Ahlaouis viennent de perdre leur…11e finale dans cette compétition.

De son côté, le seul représentant algérien, le GS Pétroliers, s’est contenté de la 3e place en venant à bout de l’étonnante formation congolaise de la JS Kinshasa par 33 à 31. Un classement honorable pour les Algériens quand on sait que les Pétroliers étaient absents pendant huit années de cette coupe d’Afrique des clubs champions et qu’ils détiennent conjointement avec Zamalek le record du nombre de titres (11 titres pour chaque club).

Donc, pour un retour à la compétition continentale, on peut dire que l’objectif du GSP est atteint mais force est de reconnaître que cette équipe pouvait aller loin dans ce tournoi africain. Certains joueurs dont c’est la 1re participation à cette compétition, n’avaient pas ce rythme du niveau de la compétition.

Néanmoins, en se classant 3e, le GSP n’a pas volé cette place car il fallait battre cette merveilleuse équipe congolaise de la JSK qui a épaté tout le monde présent à Abidjan. Cette même équipe avait donné du fil à retordre au Zamalek lors du premier tour et qui a laissé de très belles facettes de jeu.

En outre, il faut rappeler que sur les quatre demi-finalistes, trois viennent de la poule B (Zamalek, GSP et JSK). C’est dire que cette poule était plus difficile que l’autre groupe où Al Ahly s’est baladé lors du premier tour.

Ce qu’il faut retenir de cette coupe d’Afrique des clubs champions, la participation du GSP est très bénéfique dans la mesure où elle nous permet d’espérer qu’à l’avenir, il y aura beaucoup plus d’équipes engagées dans les compétitions africaines. La non-participations de nos clubs en coupes d’Afrique est un facteur qui a fait que notre handball a nettement reculé pendant que d’autres avancent à grands pas.

Al Ahly a perdu sa 11e finale mais participe toujours à la coupe d’Afrique des clubs champions et même à celle des vainqueurs de coupes. La JS Kinshasa et le club gabonais Phoenix ont montré de belles choses dans cette compétition mais manquent de réussite parfois dans des matches décisifs.

D’Abidjan, Said Lacète