GSP 27 Zamalek 31 : Des regrets à s’en mordre les doigts

Nonobstant sa défaite contre Zamalek, le GS Pétroliers a fourni une excellente partie. Après une absence de neuf années dans la plus prestigieuses des coupes africaines, les Algériens ont montré qu’ils pouvaient tenir tête à cet ogre égyptien qui est à sa 38e édition sur les 40, qui est le double détenteur de la Ligue des champions et de la coupe d’Afrique des vainqueurs de coupes et qui a connu des sueurs froides face à une formation du GSP qui était présente à tout moment sauf, par manque d’expérience de certains joueurs, dans les cinq dernières minutes.

Un manque d’expérience qui lui a été fatal. Un manque d’expérience pour la non-participation de nos clubs dans les différentes coupes africaines qui a fait qu’aujourd’hui, notre handball a reculé considérablement.

Cependant, à voir la prestation des poulains de Zeguelli et de Ketir, on sent que notre représentant a son mot à dire dans cette compétition. Il est vrai que, par moment, certaines fautes ont été payées cash mais force est de reconnaître que les Pétroliers ont fait douté ces Egyptiens, renforcés pour la circonstance par trois autres joueurs internationaux.

Il n’en demeure pas moins que le banc de touche adverse a « bougé » durant toute la première mi-temps où l’on avait vu un sept algérien dominateur grâce à la fougue de Boussaid et de Arib, complémenté par la rage d’un Berriah comme ce joli kung-fu réalisé avec son compère Arib qui a soulevé les applaudissements de la salle ;

En rentrant aux vestiaires avec une avance d’un but (14-13), le GSP allait subir le retour en force des Pharaons qui renverseront la vapeur. Le match redouble d’intensité et les sorties temporaires pour 2minutes pleuvent du côté algérien. La paire d’arbitres sénégalais était intransigeante envers les Algériens ( 9 sorties pour 2mn contre 3 côté Zamalek). C’est dire que le GSP a joué pendant 18 minutes en infériorité numérique .

Quoiqu’il en soit, ce match n’était ni important, ni capital. Il permettait au vainqueur de s’installer à la première loge de la poule. Les joueurs du GSP ont déjà oublié ce mach. Ils pensent à celui de mercredi qui va les mettre aux prises aux Marocains d’Agadir, défaits aujourd’hui sur le score de 24 à 19 face aux Congolais de la JSK.

D’Abidjan, Said Lacete